LEGGI
BENI IN PERICOLO
INTERVENTI E RECENSIONI
RASSEGNA STAMPA
COMUNICATI DELLE ASSOCIAZIONI
EVENTI
BIBLIOGRAFIA
STORIA e FORMAZIONE del CODICE DEI BENI CULTURALI E DEL PAESAGGIO
LINK
CHI SIAMO: REDAZIONE DI PATRIMONIOSOS
BACHECA DELLE TESI
per ricevere aggiornamenti sul sito inserisci il tuo indirizzo e-mail
patrimonio sos
in difesa dei beni culturali e ambientali

stampa Versione stampabile

La musique comme patrimoine
Anne-Marie Romero
Le Figaro, 3 novembre 2005

SALON Onzième édition d'une manifestation qui séduit de plus en plus de visiteurs, le Salon du patrimoine met cette année à l'honneur, à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 6 novembre, tous les métiers qui gravitent autour de la musique.


Artisans d'art, comme ces deux fidèles de la première heure, le pendulier tourangeau Gilles Clément et le créateur strasbourgeois de poêles bavarois en faïence M. Spatara, ou encore comme Pierre Chevalier, le restaurateur de tapisseries, initiateur et président de cette manifestation, institutionnels comme les chambres des métiers de quelques régions – Lorraine, Bourgogne, Ile-de-France, Limousin – comme le ministère de la Culture et les grandes associations de défense du patrimoine, auxquels s'ajoutent chaque année les spécialistes d'un thème, au total 250 exposants venus de la France entière s'installent, du 3 au 6 novembre, au Carrousel du Louvre pour le 9e Salon du patrimoine.


Pièces rares et réalisations récentes


Après les jardins, l'art sacré, l'architecture militaire, les lieux de spectacle, le patrimoine rural et tant d'autres thèmes, les organisateurs ont choisi de s'intéresser cette année à la musique. Non pas en tant que telle mais à travers son «patrimoine bâti, matériel et immatériel, les sites et les métiers du patrimoine liés à la musique», déclare le communiqué de l'entreprise Sécession, organisatrice du salon. Idée originale qui va permettre au public de découvrir non seulement des pièces rares, comme le pianoforte portatif de Mozart, mais des réalisations récentes comme la restauration inédite de la salle Garnier de l'Opéra de Monte-Carlo, et les projets de remise en état du grand Opéra royal de Versailles.


Dix années d'existence

«Depuis sa création il y a dix ans, explique Jessie Westenholz, commissaire général du Salon, on assiste à un investissement croissant des régions et des réseaux patrimoniaux qui subventionnent leurs artisans et maîtres d'art pour leur permettre de venir se produire pendant quatre jours à Paris. Ainsi, pour la première fois, nous aurons cette année l'Association des villes d'art et d'histoire, qui réunit environ 80 partenaires et qui a choisi de présenter trois villes baroques, Saintes, Bordeaux et Nancy, ainsi que Lille, nouvelle venue au club.»


Dix ans d'existence, cela permet déjà d'écrire un livre d'or des grands moments du salon. Les organisateurs se souviennent avec fierté du Disquaire des anges, boutique spécialisée ouverte dans le cadre du salon en 1998, pour l'année de l'art sacré, de la visite des petits métiers de la Comédie-Française – costumiers, perruquiers – en 2003, liée au thème «Arts et lieux du spectacle», de la sensation produite par les membres d'une association portant l'uniforme de la Grande Armée napoléonienne en 2000, année du patrimoine militaire.


Cette année, c'est le Centre de musique baroque de Versailles (CMBV) qui fera sensation, en évoquant ses différents succès (Grandes Eaux musicales) et surtout en présentant le projet de restauration de l'Opéra royal. Parmi les nombreux débats et conférences, le thème de l'opportunité et des modalités de cette restauration – à l'identique ou fonctionnelle ? – sera évoqué le jeudi 3, de 16 heures à 17 heures, à la salle Delorme. Intervenants : Hervé Burckel de Tell, directeur du CMBV, Per-Erik Ôhrn, directeur artistique du Festival de Drottingholm (Suède), qui a réalisé cette opération dans son pays.


Le même jour, de 11 heures à midi, l'inspecteur général des Monuments historiques, Alain-Charles Perrault, à qui l'on doit déjà la restauration de l'Opéra Garnier à Paris, présentera son dernier-né, la salle Garnier de l'Opéra de Monte-Carlo restaurée, qui rouvrira le 19 novembre.


Restent les curiosités à voir à tout prix : un clavecin lyonnais signé Christian Kroll de 1770, sur le stand du facteur et restaurateur Reinhardt von Nagel, maître d'art ; l'exposition, chez José Vazquez, des instruments les plus exceptionnels de sa collection de violes de gambe, violons et violoncelles des XVIe et XVIIe siècles, dont il souhaite, du reste, faire un musée ; un petit virginal, clavier miniature contenu dans une bible, présenté chez Rosine Charles, restauratrice et factrice de guitares.

Enfin, sur le stand du ministère de la Culture, le pianoforte de voyage ayant vraisemblablement appartenu à Mozart et retrouvé, par miracle, chez un maître d'art luthier autrichien, Johannes Carda, installé en Normandie. En merisier et ronce de noyer, il se limite à quatre octaves et ne pèse que 13 kilos.

Débats, conférences, moments musicaux se succéderont durant ces quatre jours, enrichis pour la première fois d'une «librairie du patrimoine» qui permettra aux plus mordus de tout savoir sur un domaine rarement exposé dans ses aspects les plus intimes.

n Du 3 au 6 novembre au Carrousel du Louvre. www.patrimoineculturel.com ou tél. :01.49.53.27.00. Prix d'entrée : 11 € ; 5 € pour les étudiants et les groupes ; gratuit pour les moins de 12 ans.



news

20-02-2021
RASSEGNA STAMPA aggiornata al giorno 20 febbraio 2021

16-02-2021
Audizione del Professor Salvatore Settis presso Assemblea Regionale Siciliana

08-02-2021
Appello di Italia Nostra - sezione di Firenze: Manifesto Boboli-Belvedere, febbraio 2021

31-01-2021
La FCdA contro il nuovo attacco all’archeologia preventiva e l’estensione del silenzio-assenso

18-01-2021
Petizione Petizione "No alla chiusura della Biblioteca Statale di Lucca"

27-12-2020
Da API-Mibact: La tutela nel pantano. Il personale Mibact fra pensionamenti e rompicapo assunzioni

25-12-2020
CORTE CONTI: TUTELA PATRIMONIO BASATA SU LOGICA DELL’EMERGENZA

03-09-2020
Storia dell'arte cancellata, lo strano caso di un dramma inesistente, di Andrea Ragazzini

06-06-2020
Sicilia. Appello di docenti, esperti e storici dell'arte all'Ars: "Ritirate il ddl di riforma dei Beni culturali"

06-05-2020
Due articoli da "Mi riconosci? sono un professionista dei beni culturali"

05-05-2020
Confiscabile il bene culturale detenuto all’estero anche se in presunta buona fede

30-04-2020
In margine a un intervento di Vincenzo Trione sul distanziamento nei musei

26-04-2020
Vi segnaliamo: Il caso del Sacramentario di Frontale: commento alla sentenza della Corte di Cassazione

25-04-2020
Turismo di prossimità, strada possibile per conoscere il nostro patrimonio

24-04-2020
Un programma per la cultura: un documento per la ripresa

22-04-2020
Il 18 maggio per la Giornata internazionale dei musei notizie dall'ICOM

15-04-2020
Inchiesta: Cultura e lavoro ai tempi di COVID-19

15-04-2020
Museums will move on: message from ICOM President Suay Aksoy

08-04-2020
Al via il progetto di formazione a distanza per il personale MiBACT e per i professionisti della cultura

06-04-2020
Lettera - mozione in vista della riunione dell'Eurogruppo del 7 aprile - ADESIONI

30-03-2020
Da "Finestre sull'arte" intervista a Eike Schmidt

30-03-2020
I danni del terremoto ai musei di Zagabria

29-03-2020
Le iniziative digitali dei musei, siti archeologici, biblioteche, archivi, teatri, cinema e musica.

21-03-2020
Comunicato della Consulta di Topografia Antica sulla tutela degli archeologi nei cantieri

16-03-2020
Lombardia: emergenza Covid-19. Lettera dell'API (Archeologi del Pubblico Impiego)

12-03-2020
Arte al tempo del COVID-19. Fra le varie iniziative online vi segnaliamo...

06-03-2020
Sul Giornale dell'Arte vi segnaliamo...

06-02-2020
I musei incassano, i lavoratori restano precari: la protesta dei Cobas

31-01-2020
Nona edizione di Visioni d'Arte, rassegna promossa dall'Associazione Silvia Dell'Orso

06-01-2020
Da Finestre sull'arte: Trump minaccia di colpire 52 obiettivi in Iran, tra cui siti culturali. Ma attaccare la cultura è crimine di guerra

Archivio news